Centrafrique : chefs de guerre et reconstruction – #Reporters



Faire redémarrer un État mis en lambeaux, c’est le défi que doit relever le nouveau gouvernement de transition centrafricain. Après un an de violences interconfessionnelles, les fonctionnaires ont abandonné leur poste et les gendarmes ont été forcés de déserter, par peur des représailles. Et pour relever ce défi, il va falloir négocier avec les chefs de guerre et les ex-rebelles.

Début de matinée à Bangui, avant que la chaleur écrasante de cette fin de saison sèche ne s’abatte sur la ville, nous débattons du reportage du jour, lorsque le téléphone sonne. « Je voulais vous dire qu’on vient de déposer trois cadavres devant le bureau d’Air France », l’homme au bout du fil n’en sait pas beaucoup plus…

Nous filons sur place, mais c’est déjà trop tard : tout le monde est parti. On nous apprend qu’il s’agit de trois musulmans du quartier PK-5. Arrivés à la mosquée, nous constatons que la rumeur banguissoise disait vrai : trois corps gisent dans des sacs de plastique blanc, dans le bâtiment qui jouxte la salle de prière. Trois pauvres bougres, qui ont trouvé un taxi pour tenter de quitter ce quartier musulman, dernière enclave dans une ville aujourd’hui presqu’exclusivement chrétienne. Ils ont connu une mort atroce, moins à cause de leur confession, que de leur supposée collaboration avec la Séléka. Cette rébellion à majorité musulmane a pris le pouvoir en mars 2013 et plongé le pays dans le chaos durant dix mois.
20/03/2014 REPORTERS
Avec les équipes de FRANCE 24 et nos grands reporters aux quatre coins du monde, des reportages grand format sur des sujets d’actualité internationale décryptés par leurs auteurs en plateau à l’issue de leur diffusion. Emission présentée par Antoine Cormery.

Toutes les émissions:

FRANCE 24 L’ACTUALITE INTERNATIONALE 24H/24

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here